Nous sommes à la recherche de nouveaux profils pour renforcer notre équipe; des Architectes, Dessinateurs Technique, Ingénieurs, un Digital Marketing Manager et des Responsables de vente. Tu es la personne motivée et déterminée qui nous faut ? Ici nos candidatures.

Retour à l'aperçu

Condensation interne

12 mai 2019

c’est quoi la condensation interne?

L’air ambiant peut retenir une quantité maximale de vapeur d’eau à chaque température (la pression de vapeur saturante).  Plus il fait froid, plus petite devient la capacité de retenir de la vapeur d’eau.  Selon la température, il arrive un moment où l’air devient saturé.  L’humidité relative atteint donc 100%, appelé le point de rosée.  Si la température diminuerait ou l’humidité augmenterait, l’excès de la vapeur d’eau précipite sous forme de condensation.

La condensation interne est le phénomène qui se produit lorsque le point de rosée est atteinte à l’intérieur d’une paroi et une partie de la vapeur d’eau est précipité sous forme d’un condensat. La trop forte concentration de vapeur d’eau peut être le résultat d’humidité résiduelle de la construction, de convection ou bien de diffusion.

humidité résiduelle

Il n’y a aucun risque d’humidité résiduelle dans la construction à ossature métallique, car il n’y a pas besoin de l’humidité pour sa construction. Tel est le principe de la construction sèche. En construction traditionnelle, il y a besoin d’eau pour des tas de composants de la structure ou la finition. Nous pensons en premier lieu sur le béton et la chape, mais aussi le plâtre.

convection

La convection est une forme de flux de chaleur à travers le déplacement, dans ce cas, l’air, causée par une différence de température ou de pression.  Dans une paroi qui n’est pas étanche à l’air, l’air (chaud) humide est « soufflé » à travers la structure, provoquant de grandes pertes de chaleur et possiblement la condensation interne.  La solution est de faire des détails constructifs corrects et d’utiliser des matériaux et / ou des feuilles étanches.

diffusion

La diffusion est le principe du transport de la vapeur d’eau à travers les matériaux.  Elle se produit lorsque aux deux côtés d’un matériau l’humidité relative est différente.  La vapeur d’eau diffuse à partir de l’humidité relative plus élevée vers la plus faible. La mesure dans laquelle cela est possible, est en fonction de la résistance à la diffusion de vapeur d’un matériau.  En hiver, l’air intérieur chaud est plus humide que l’air extérieur, ce qui provoque que la vapeur d’eau diffuse de l’intérieur vers l’extérieur.  En été, ce phénomène s’inverse.  Afin d’éviter cela, sur le côté chaud (dans la pratique, sur la face interne) du matériau d’isolation on prévoit un matériau plus étanche à la vapeur d’eau et sur le côté froid un matériau perméable à la vapeur.

la condensation interne et l’ossature métallique légère

Plus un bâtiment est isolé, plus important l’écart de température potentielle entre le côté chaud le côté froid d’un mur.  Cela signifie en d’autres termes, un risque plus élevé de condensation interne.  Comme il est facile de construire un mur de haute performance avec l’ossature métallique légère, nous regardons en détail certaines variantes de parois du point de vue de la condensation interne potentielle pour les conditions suivantes :

température ambiante humidité relative
à l’intérieur 21 °C 80 %
à l’extérieur -10 °C 50 %
maçonnerie
matériau épaisseur (mm) lambda (W/mK)
isolation thermique (PUR) 100 0.023
OSB/3 18 0.170
beSteel frames + isolation acoustique (laine de verre) 89 0.454(1)
(pare-vapeur)
OSB/3 12 0.170
placoplâtre 12.5 0.240

Comme cette couche est hétérogène, cette valeur est une approximation basée sur des résistances thermiques pondérées.  La conductivité thermique effective (lambda) est en fonction du rapport exact de frame/isolant.  Cela peut être déterminé par des calculs numériques qui visualisent le flux de chaleur deux ou trois dimensionelle.

La pression de vapeur saturante peut se déterminer sur la base du gradient de la température – c’est le point où l’humidité relative est de 100%

Dans ce premier set-up, le pare-vapeur se trouve du côté chaud de l’isolation acoustique.  Cela se voit à l’endroit où la pression de vapeur prend une plongée.

La pression de vapeur reste bien en dessous de la pression de vapeur saturante, donc la condensation interne ne se produit pas.

Dans le second agencement aucune barrière à la vapeur est pourvue.  Il est a noter qu’ici, la pression de vapeur reste toujours inférieure à la pression de vapeur saturante et que donc aucune condensation interne ne se produit.

façade en crépi
matériau épaisseur  (mm) lambda (W/mK)
crépi 5 0.700
couche de renforcement et sous-plâtre 10 0.930
isolation thermique (PUR) 120 0.026
OSB/3 18 0.170
beSteel frames + isolation acoustique (laine de verre) 89 0.454(1)
(pare-vapeur)
OSB/3 12 0.170
placoplâtre 12.5 0.240

Comme cette couche est hétérogène, cette valeur est une approximation basée sur des résistances thermiques pondérées.  La conductivité thermique effective (lambda) est en fonction du rapport exact de frame/isolant.  Cela peut être déterminé par des calculs numériques qui visualisent le flux de chaleur deux ou trois dimensionnelle.